Archives du blog

Après leur arrestation dans la zone de l’étoile rouge à Cotonou : les trois trafiquants d’ivoire condamnés à 2 mois d’emprisonnement ferme

trafiquants-etoile-rougeL’audience qui a eu lieu le mardi 6 décembre 2016 au tribunal de première instance de Cotonou, n’a pas du tout été à la faveur de ceux qui détruisent les ressources naturelles.

Qu’il vous souvienne que trois trafiquants d’ivoire sont tombés dans les mailles des éléments de la brigade criminelle de la Direction Centrale de la Police Judiciaire le lundi 03 octobre 2016 dans la zone de l’étoile rouge à Cotonou. Ils avaient sur eux plus de trois (3) pointes d’ivoire pesant 12,3 kilogrammes. Lors de l’audience hier, le juge a déclaré coupable les prévenus B. Wahabou et B. Latifou des faits de trafic de trophées d’espèces intégralement protégées. Il les a condamnés à deux (02) mois d’emprisonnement ferme et à 500.000F CFA d’amende chacun. Le troisième nommé Badjimou J., a été déclaré coupable de complicité et a écopé de deux (02) mois d’emprisonnement ferme et à 300.000F CFA d’amende. Il faut préciser que le juge a fixé les intérêts civils à 1.500.000F CFA qu’ils doivent payer solidairement tous les trois. Voilà une décision qui vient dans une certaine mesure renforcée la lutte contre la criminalité faunique au Bénin et encourage le gouvernement à mieux quadriller le terrain. Sachant que l’éléphant est l’une des espèces intégralement protégées, on aurait souhaité une peine plus dissuasive pour que ceux qui sont encore dans la logique de destruction de la faune rebroussent chemin. Pour rappel, les articles 153, 154, 166 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application, prévoient des amendes entre 100.000 F et 800.000 F et / ou un emprisonnement entre 3 mois et 5 ans. De toutes les façons, la justice a dit le droit et est invitée à rester dans cette logique surtout s’agissant de la faune. Par la présente décision, le tribunal de première instance de Cotonou donne un avertissement aux braconniers et trafiquants comme quoi, tout le monde doit œuvrer pour la protection des espèces intégralement protégées.

Publicités