Lutte contre les crimes environnementaux : AALF-Bénin outille les officiers de Police et la douane

Les forces de sécurité publique sont activement impliquées dans la lutte contre la criminalité faunique. Conscient de cela, le programme Appui à l’Application des Lois sur la Faune et la Flore (AALF-Bénin) s’est inscrit dans la dynamique de leur donner les outils nécessaires afin qu’elles jouent pleinement leur partition.

Après l’étape des agents en formation à l’école supérieure de Police à Cotonou, l’équipe de AALF-Bénin s’est rendue dans les locaux du commissariat central de Porto-Novo le lundi 13 novembre 2017. Cette rencontre a permis aux deux parties d’échanger sur les techniques de dissimulation des produits de faune interdit de commercialisation, et les lois qui encadrent la lutte contre la criminalité faunique.

Face aux agents de Police du commissariat central de Porto-Novo et ceux venus des commissariats des arrondissements de la ville capitale, Homèfa DOVI, Coordonnateur adjoint du programme AALF-Bénin leur a montré les techniques de dissimulation qu’utilisent les trafiquants pour tromper la vigilance des agents de sécurité. « Notre objectif est de les outiller afin qu’ils fassent désormais attention à ce trafic illicite qui dépeuple notre patrimoine faunique », a-t-il fait savoir.

Partant de la constitution du Bénin, passant par la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin, sans oublier les conventions que le Bénin a ratifiées, Benjamin DAGBETO, juriste au programme AALF-Bénin a présenté les outils juridiques sur la criminalité environnementale et ceux qui sanctionnent spécifiquement la criminalité faunique.

« Je vous félicite beaucoup pour cette sensibilisation. Je souhaite qu’elle soit étendue sur tout le territoire national parce que la flore et la faune doivent être réellement protégées. Certaines espèces animales sont en voie de disparition. Ces genres de rencontres peuvent participer à la protection des espèces menacées »,  a confié Gaston HOUNDJANTO, Commissaire de Police chargé de la police judiciaire au commissariat central de la ville de Porto-Novo.

Les étapes du commissariat central de Ouidah et de la douane 

Le même exercice a été fait avec les éléments du commissariat central de la ville de Ouidah le lundi 20 novembre 2017. En présence du commissaire central qui a suivi de bout en bout les communications de l’équipe du programme AALF-Bénin, c’était l’occasion pour ces agents de sécurité de comprendre davantage l’enjeu de la lutte contre la criminalité faunique. Les débats après les communications ont levé nombre d’équivoques et ont ragaillardi les agents qui ont apprécié la rencontre à sa juste valeur. « J’avoue que c’est une très belle initiative. Vous avez délivré un très bon message. Cela va sans doute permettre aux OPJ qui ont suivi la formation de mieux faire face désormais aux infractions liées à la faune et à la flore », a laissé entendre Ferdinand Coffi NONHOUEGNON, commissaire central de la ville de Ouidah.

Le jeudi 23 novembre 2017, les agents de la douane de la direction de lutte contre la fraude sise à Cotonou, ont reçu la visite de l’équipe de AALF-Bénin. Grâce à leur savoir-faire, ces douaniers ont eu de nouveaux outils sur les techniques de dissimulation des produits de faune et sur les dispositions juridiques qui sanctionnent le trafic des produits de faune et les crimes environnementaux.

Publicités

Publié le novembre 30, 2017, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :