5 trafiquants d’ivoire interpellés dans la zone du parc W

12742483_1690989184511766_2618005697110429055_nCinq trafiquants dont un Chef de Brigade de gendarmerie à la retraite ont été arrêtés le jeudi 18 février 2016 avec 4 défenses d’éléphants dans la zone du Parc du W. Cette opération a été réalisée avec le concours des officiers de la Police judiciaire et des agents des eaux et forêts avec le soutien du projet Appui à l’application des Lois sur la Faune et la flore (AALF-Bénin).

C’est le fruit de l’opération conjointement menée par les officiers de la Police judiciaire et des agents des eaux et forêts dans les encablures du parc du W. Arrêtés avec 4 défenses d’éléphants dans la zone du parc du W, les prévenus se sont expliqués devant le parquet de Kandi. Ils encourent une peine d’emprisonnement allant de 3 mois à 10 ans et /ou une amende allant de 50 000 à 1 million de FCfa, selon les articles 153,154, 158 de la loi portant régime de la faune en République du Bénin. Pour rappel, chaque 15 minutes en moyenne, un éléphant est illégalement abattu en Afrique pour nourrir une demande insatiable en ivoire. Achim Steiner, Directeur général du Programme des Nations unies pour l’environnement a déclaré il y a quelques temps que  « ces réseaux criminels, opérant par le biais de chaînes sophistiquées, pillent l’héritage et les ressources naturelles des Etats et communautés…». Mais aussi Europol, Interpol,  l’Unodc, et le Département américain à la défense ont unanimement déclaré que « le trafic a des liens étroits avec le crime organisé et le terrorisme, et constitue une menace réelle pour la stabilité et la sécurité régionale, et a un effet dévastateur sur les espèces en danger et la biodiversité dans le monde entier ». Ce cas supplémentaire de trafic d’ivoire montre qu’il est urgent que la justice béninoise soit punitive afin de dissuader les acteurs malhonnêtes des réseaux criminels bien organisés et de les empêcher de continuer cette entreprise destructrice. La vigilance de la justice doit être renforcée, car cette affaire montre que même des personnes d’apparence de confiance peuvent orchestrer ce genre de trafic illégal et dangereux pour la sécurité de notre société et des touristes étrangers visitant la zone du Parc du W.

Publicités

Publié le février 18, 2016, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s