Archives Mensuelles: octobre 2015

Trois trafiquants d’Ivoire dans les filets de la Police

Le jeudi 29 Octobre 2015 dans l’après-midi, trois trafiquants d’ivoires ont été appréhendés conjointement par la Police Judiciaire, la Direction Générale des Forêts Ressources Naturelles et l’appui du projet AALF-BENIN en flagrant délit à Cotonou en pleine transaction de deux defenses d’éléphants coupés en quatre morceaux équivalent à 20,37 kg minutieusement emballés et cachés dans un sac de voyage. Ils étaient conduits à la Police Judiciaire pour la suite de la procédure. Cette infraction commise, est prévue et reprimée par la loi n°2002-16 du 18 Octobre 2014 portant Régime de la Faune en République du Bénin qui dispose  dans son article 154 qu’est puni d’une amende de 300.000 à 800.000 F CFA et/ou d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans, quiconque  importe, exporte, réexporte ou commercialise des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles en dehors des cas permis ;

Aussi, l’article 158 ajoute que les peines d’amende et d’emprisonnement normalement encourues sont portées au double lorsque l’une des circonstances suivantes est établie :

l’infraction est commise dans une aire protégée ou aux dépens d’un animal sauvage intégralement protégé  ou en cas de récidive, ces peines sont portées au triple lorsque deux des circonstances ci-dessus sont réunies au moment de l’infraction ou lorsque l’auteur ou le complice est un agent forestier.

Le trafic d’ivoire, est une activité illicite dont les revenus alimente de grands réseaux d’hors la loi qui menacent la quiétude des paisibles populations et la sécurité de nos états. Ce qui constitue une inquiétude pour la communauté internationale qui s’active pour le freiner. Le Benin répond favorablement à cet appel en traquant de jour comme de nuit ces individus qui portent atteinte à sa faune, un patrimoine à conserver à tout prix à cause du rôle capital qu’il joue dans son économie en matière de tourisme. Toutes les 15 min un éléphant est tué dans le monde

Publicités